Art et Cadres | Expo : Pieter Ten Hoopen au Château d’Eau
20780
post-template-default,single,single-post,postid-20780,single-format-chat,ajax_fade,page_not_loaded,, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-9.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Expo : Pieter Ten Hoopen au Château d’Eau

Expo : Pieter Ten Hoopen au Château d’Eau

Sous le titre « Au chevet du monde », nous rassemblons trois des principaux ensembles de Pieter Ten Hoopen : Hungry Horse, Haiyen et Tokyo 7. Depuis les années 2000, Ten Hoopen, photojournaliste et documentariste suédois, s’intéresse principalement aux conditions de vie des minorités. Il travaille pour la presse ou des organismes non gouvernementaux, et effectue de nombreux reportages à travers le monde : Colombie, Pakistan, Russie, Etats-Unis, Égypte, Kenya, Suède, Irak, Syrie, Afghanistan… Il apporte ses témoignages sur les conditions complexes dans lesquelles des populations sont plongées. Mais plus que des situations qui habituellement font les unes de l’actualité, ce qu’il nous donne à voir ce sont les gestes du quotidien, la capacité des hommes et des femmes à résister face à l’adversité, voire leur résilience après une catastrophe. S’inscrivant dans les pas de W. Eugene Smith qui disait devoir « être artiste pour pouvoir être compris », il est attentif à la forme pour traduire les drames du monde qu’il aborde. Refusant le spectaculaire, Ten Hoopen accorde ses images aux drames vécus en alliant écriture visuelle claire et couleurs adoucies par une légère désaturation. Cette esthétique tout en douceur traduit ainsi la profonde empathie de cet auteur.

 

Plus d’infos : www.galeriechateaudeau.org



Vous êtes un particulier ou un professionnel, vous avez une question précise à propos d'un de nos articles ou services? N'hésitez pas à nous contacter en cliquant sur le bouton suivant :